Un Pays Catalan conquérant et moderne :

Nos propositions

Moralisation de la vie politique locale:

Notre mesure est unique dans l’hexagone, nous souhaitons que l’ensemble des attachés parlementaires (sénat/assemblée nationale/ parlement européen), soient des citoyens lambda tirés au sort, comme c’est déjà le cas pour les jurés d’assises. Cela évitera que les assistants parlementaires soient des membres de la même famille que l’élu, ce qui a entrainé dernièrement de nombreuses affaires dont les emplois fictifs.
Ça permettra aussi au politique d’être plus proche de la vie quotidienne des citoyens.

Le Pays Catalan est fortement touché par la crise, le chômage ne cesse d’augmenter. Les candidats du collectif #Agissons! redistribueront 30% de leurs indemnités, à des projets associatifs ou entrepreneuriaux utiles et vecteurs d’emplois pour le territoire. Nous sommes solidaires de la souffrance de nos concitoyens et l’ensemble des futurs élus #Agissons ! s’engage à ne pas vivre uniquement de la politique.

Nos représentants devront certifier que leur casier judiciaire soit vierge.

La parité Hommes/femmes devra être respectée, toutes les tranches d’âge devront être aussi représentées, pour justement apporter un nouveau souffle. En effet, l’ensemble des élus sont essentiellement des hommes, fonctionnaires ou retraités. Pour chaque service des collectivités territoriales (Tourisme, Agriculture,…) nous souhaitons que les décisionnaires soient des personnes ayant des compétences en rapport avec la commission qu’ils choisissent afin d’offrir à la population un service de qualité.

Pour chaque grand projet local, la population devra être concertée par l’intermédiaire d’un référendum ou une consultation citoyenne. Nous souhaitons rapprocher le citoyen des décisionnaires. Les projets susceptibles d’être consultés pourront être :

  • l’aménagement du territoire
  • l’enseignement
  • le tourisme, la culture etc…

Lutte contre le chômage en Pays Catalan :

Selon deux études, le CirED- et l’OFCE (office français des conjonctures économiques) la transition énergétique créera en France entre 600.000 et 800.000 emplois. Sans surprise, les créations les plus nombreuses se situent dans le bâtiment grâce notamment à un programme massif de rénovation thermique, mais aussi dans la production, le transport et la distribution d’énergie. Profitons des atouts de notre territoire, (vent, solaire, hydraulique) pour entamer une véritable transition énergétique vectrice d’emplois, et devenons la capitale régionale des énergies renouvelables.

En 2050, la France comptera plus de 30% de personnes ayant +65ans, en Pays Catalan, près de 40%. Les départs à la retraites de nombreux baby-boomers créeront de nombreux emplois dans l’aide à la personne, l’optique, l’auditif… Soyons la vitrine hexagonale, du soutien à nos seniors. Il serait envisageable de construire un grand pôle de formation de visibilité nationale, dédié aux métiers de la « Silver Economy ».

L’économie de notre territoire dépend en partie du tourisme. En effet c’est selon la période estivale, que nous trouvons le plus d’offres d’emploi. Profitons de nos belles arrières saisons, pour prolonger la période touristique de Mai à Octobre par exemple. Pour cela, il faudra faire évoluer notre offre touristique, qui ne correspond plus aux attentes des clients. Le tourisme œnologique, culturel, sportif, culinaire sont des pistes à exploiter.

Dans l’hexagone, nous avons tendance à être très dévalorisant, voir péjoratif, avec ceux et celles qui souhaitent travailler avec leurs mains. Dans certains secteurs (agricoles, bâtiments…) nous manquons de main d’œuvre, car nous ne valorisons pas ces emplois. Le Pays Catalan doit s’engager dans une campagne de promotion de ses métiers. L’obtention du Baccalauréat, ne doit plus être une obsession, et l’apprentissage doit être soutenu.

Pour la commande publique, nous souhaitons favoriser les entreprises locales via des normes sociales, environnementales établies. En effet, « Produire localement, consommer localement », c’est le maintien de nombreux emplois sur notre territoire. Par exemple, nous favoriserons les agriculteurs et les éleveurs locaux pour les cantines scolaires, et les entreprises de bâtiment locales, pour la construction d’édifices publics.

13% de la population n’a aucun diplôme et c’est malheureusement un record national. Nous souhaitons accentuer l’apprentissage et favoriser la reconversion professionnelle. L’offre de formation doit être adaptée au marché de l’emploi et aux secteurs d’activités qui embauchent. Par exemple, des formations sont disponibles dans l’aéronautique alors que notre département n’est pas à la pointe dans ce domaine.

Aménagement du territoire :

Notre territoire est assez pourvu en grandes surfaces, mettant en péril le petit commerce et aboutissant à certains flops prévisibles comme le « Carré d’Or ».
Les futurs élus d’ #Agissons ! S’engagent à ne pas céder à la pression des groupes commerciaux qui souhaiteraient s’agrandir ou s’implanter sur leur commune. Surtout que l’argument de l’emploi est caduque, car les grandes surfaces détruisent plus d’emplois de proximité, qu’elles n’en créent. Cette analyse a été confirmé par l’ex-préfète.

Pour favoriser l’implantation de nouveaux commerçants dans les communes, les élus d’#Agissons ! préempteront des locaux pour les mettre à disposition. Les loyers seront à des prix raisonnables pour aider, à pérenniser l’activité. Les locaux vides appartenant à des propriétaires privés, pourront être taxés. Nous souhaitons éviter les rues désertes, comme c’est le cas, sur Perpignan.

Les élus #Agissons ! S’engagent à favoriser l’implantation de jeunes agriculteurs sur leur commune, en mettant à disposition des terres communales ou en préemptant des terres, à des tarifs abordables. Les mêmes avantages, dont les grandes surfaces, bénéficient aujourd’hui, en s’implantant sur nos territoires ( parfois moins de 10€, le m2). Nous ferons le nécessaire à travers le Plan Local d’Urbanisme.

Quand on est au Pays Basque ou en Bretagne, on reconnaît les lieux, car il y a un respect de l’architecture locale. En Pays Catalan, c’est moins évident… Les nouvelles constructions, permettent à peine de comprendre que nous sommes dans le sud… Nous souhaitons que les nouvelles habitations respectent l’architecture locale catalane.

Un amendement a été déposé par un député lors du quinquennat de Mr Hollande pour permettre que pour chaque grande surface créée, les politiques soient dans l’obligation de retrouver la même surface à destination des agriculteurs. Le gouvernement a refusé cet amendement. Localement, on peut agir dans ce sens.

 

La population en Pays Catalan a doublé depuis 1954 (230.000 hab. en 1954 contre 466.000 hab. en 2014).
Alors que certains élus souhaitent que notre département arrive à 1 million d’habitants, nous réaffirmons qu’il est irresponsable de souhaiter cela. Nous rappelons que 180.000 habitants du Pays Catalan vivent sur des zones inondables, soit 40% de la population.

-Quel intérêt de vouloir accueillir autant de monde? Hormis enrichir des promoteurs peu scrupuleux?
-Quel intérêt de vouloir accueillir autant de monde? Hormis augmenter les indemnités des élus?

Les nouveaux catalans viennent s’installer sur notre territoire justement car il y a de nombreux espaces, contrairement à la région parisienne et aux autres métropoles.

Nous appelons les élus à être plus responsables et à maintenir notre territoire à taille humaine.

Aménagement du territoire :

Soutenez ces projets

Votre soutien est primordial ! Aidez le mouvement c’est aussi une façon de militer !

Faire un don

Coût réel :

Réduction fiscale de 66% sur le montant de votre don

Pensez à nous suivre sur:

Mais également sur :

Nos propositions vous parlent?

Alors aidez-nous à les faire connaitre et partagez-les sur: