La Ruralité

 

Les transports :

Une des priorités pour ne pas se retrouver isolé c’est une offre de transport en commun plus étoffée avec des horaires plus flexibles et des circuits adaptés au territoire. Le développement du transport à la demande peut aussi être envisagé.
Le covoiturage doit aussi être retravaillé pour que se soit plus qu’une simple application, mais une mise en relation des habitants qui emprunte les mêmes trajets chaque jour.

 

Le numérique et l’emploi :

Le développement du numérique est indispensable, il permet à tous de ne pas se sentir isolé et peut aussi inciter l’implantation d’entreprise ; une couverture au débit sur tout le territoire est la priorité.
Le télétravail devient aujourd’hui plus que jamais une nécessité, c’est pourquoi nous pensons que créer des « relais d’entreprise » en plein cœur des campagnes peut maintenir l’activité dans les villages.

 

Les maisons de santé et les services de proximité :

Sur notre territoire il y a beaucoup de déserts médicaux, pour y remédier nous aimerions créer des maisons de santé regroupant un grand nombre de corps médicaux, et pourquoi pas proposer des avantages fiscaux pour attirer les professionnels de santé.
Les services publics n’existent plus aujourd’hui dans nos villages, il faut mettre en place des permanences pour permettre aux citoyens qui ne peuvent plus se déplacer ou qui n’ont pas accès à internet, d’effectuer leurs démarches administratives.
Nous devons aussi aider les commerces de proximité, avec la mise à disposition de locaux.

 

L’agriculture :

Les agriculteurs et viticulteurs ont façonné nos terres et notre paysage, il ne faut donc plus de « friches imposés », toutes nos terres doivent être cultivée. Pour cela il faut proposer aux nouvelles générations des terres pour 1€ symbolique et établir des partenariats avec eux.
La démographie positive du pays catalan est une bonne chose, mais cela ne doit pas enlever l’âme de nos villages, il faut maintenir une vie associative et une cohésion sociale entre les habitants.